trek-guara.JPG

Ce n’ai qu’en Mai 2000 que le président Bill Clinton a pris la décision de laisser libre accès à la précision maximale de 5 à 10 mètres, si auparavant sa précision a volontairement été dégradée autour d’une centaine de mètres. Alors depuis, la voie de commercialisation de divers types de récepteurs gps a été de plus en plus ouverte.

Dans cet article vous découvrirez le fonctionnement du système GPS.

A quoi sert un GPS ?

Bien souvent utilisé comme moyen de guidage, le GPS permet de se localiser dans l’espace afin de trouver la route qui mène d’un point A vers un point B. Il sert dans le secteur agricole pour optimiser le nombre de passages pendant l’épandage d’un engrais par exemple. Ce processus évite en l’occurrence de repasser deux fois au même endroit, ce qui permet d’obtenir un gain de produits, de carburant et surtout de temps. Le fonctionnement du système nécessite dans ce cas des stations au sol afin d’améliorer la précision. Le marché actuel propose de nombreux types de récepteurs avec des usages variés dont le traceur gps, un boitier installé dans un véhicule afin de surveiller son trajet.

Dans le domaine maritime ou de l’aviation, le GPS permet de guider les appareils avec d’autres systèmes. A l’heure actuelle, le champ d’application de ce système de géolocalisation a littéralement explosé.

Mode de fonctionnement du GPS.

La constellation GPS compte au moins 24 satellites, localisés à 20 184 km d’altitude et faisant le tour de la terre en 12h. Ceux-ci s’alignent parfaitement sur la trajectoire grâce aux 5 stations au sol, ces dernières se chargent également de définir les erreurs possibles.

Il faut trois coordonnées (x, y, z) pour définir une position dans l’espace. Une quatrième variable : le temps, vient s’intégrer aux données GPS. Quatre satellites munis d’horloges atomiques sont donc nécessaires afin d’obtenir une position. Il faut également un récepteur GPS pour décoder et calculer les signaux reçus.

Bien qu’impressionnant soit le système de géolocalisation par satellites, il y a quand même des limites d’utilisation. En effet, le signal transmis est assez faible et ne peut pas traverser les bâtiments ni le métal.  Plusieurs facteurs peuvent également dégrader le signal et par conséquent la précision : une forêt, des éruptions solaires, une météo humide, la présence de bâtiments ou de montagnes.


mot clés :