paiement-en-ligne.jpg

Businessman working at his workplace and using new technologies for success workflow.

La base du commerce électronique est l’échange de produits et de services entre deux individus éloignés, grâce à Internet. Sa démocratisation est facilité par le paiement en ligne et la vulgarisation de l’internet. Au commencement, les investisseurs et les acheteurs se méfiaient de ce procédé. En évoluant, sa fiabilité a été prouvée par l’essor mondial du e-commerce et des meilleurs CMS du moment.

E-Commerce, fondements et genres

La raison d’être d’un e-commerce est de commercer sur le web en vendant des biens ou en assistant les utilisateurs moyennant des paiements. Ce processus se complète par la prospection de clients et l’entretien du relationnel, ainsi que par les actualités SEO. Le « B2B », e-commerce entre entreprises, est l’acronyme de « Business to business ». S’il est destiné aux particuliers, c’est un « B2C », acronyme de Business to consumer. Ce sont des sites Internet marchands comme Ebay et Amazon qui usent d’actualité webmarketing. Pour la vente entre particuliers, l’E-Commerce s’intitule « C2C », acronyme de consumer-to-consumer. Le « B2E » définit les échanges électroniques entre une entreprise et ses employés par intranet et est l’acronyme de Business to employée. Entre les entreprises privées et le gouvernement, il y a le « B2G », acronyme de Business to government. On parle de « clics et mortier » lorsque le commerçant possède à la fois une boutique réelle et une boutique sur Internet. Il bénéficie d’un audit marketing site web pour être plus visible sur le web. Ceux qui vendent uniquement dans des magasins traditionnels sont appelés « pure-player ».

E-Commerce, la création d’une boutique

Pour que les clients puissent consulter et sélectionner les services ou les produits qu’il met en vente, l’E-Commerçant utilise un site Web. Grâce à un audit site web, l’E-Commerçant peut choisir entre solliciter les services d’un spécialiste en conception de sites ou utiliser un site prêt à l’emploi abordable voire gratuit. Ces derniers sont téléchargeables et adaptables aux exigences de leurs utilisateurs. Utiliser une « vitrine » est l’option la plus avantageuse, il suffit de louer une partie d’une boutique virtuelle.

E-Commerce, les différents types de paiements

Les cartes bancaires et les cartes de crédit sont les plus prisées en termes de modes de paiement. Pour une boutique en ligne, les services de traitement des paiements sur Internet, tels que PayPal, sont plus conseillés. Faciles à manier et reconnus, ils bénéficient d’une bonne notoriété qui ne font plus peur aux internautes.

Produits vendus en e-commerce

Les jeux de mobiles, la musique, les vidéos et le contenu Web premium sont livrés par téléchargement. Les produits physiques sont livrés chez l’acheteur. Emballage, transport et livraison sont des éléments cruciaux pour l’e-commerçant afin de satisfaire sa clientèle et de réaliser une stratégie e-commerce réussie.


mot clés :